Tous les billets publiés dans: Brico

Brico cocos de Pâques

En entrant dans notre nouvelle maison, mon amoureux et moi avons vite décidé de changer le lustre de la cuisine, qui semblait être celui d’origine, datant de 1984. Comme solution temporaire, avant de le remplacer avec quelque chose de vraiment à notre goût, en bonne madame-bricole que je suis, j’ai décidé que j’allais fabriquer une lampe. Un jour, j’avais vu Manon faire un abat-jour en corde, et plus récemment, j’ai aussi vu Dana le faire. Je voulais faire pareil. Mais ce fut un échec retentissant. J’ai tout pitché au bout de mes bras. Dehors le gros ballon, à la poubelle la corde pleine de colle. Pour être honnête, j’étais tellement fâchée de ne pas avoir réussi que le ballon est resté dehors tout l’hiver! Le projet Avec Pâques qui arrive à grands pas et parce que les enfants ont hâte que je décroche les couronnes du temps des Fêtes (ben quoi?), je me suis dit que de faire des oeufs en corde, ça pourrait me réconcilier avec ma Manon intérieure et changer le décor. Le matériel Fil à …

Quand la table de cuisine devient pupitre

Depuis que mon grand a commencé l’école, il y a trois ans, je ne veux qu’une chose pour lui : qu’il apprenne à bien travailler. Évidemment, je ne m’attendais pas à ce que la maternelle demande beaucoup de travail à la maison. Cependant, j’espérais qu’il rapporte plus de devoirs et de leçons durant les deux dernières années. Je sais, les parents de mon entourage se plaignent plutôt du contraire. Mais, je désire vraiment qu’il apprenne à s’organiser dans le travail. Et que de faire des efforts, c’est gratifiant. J’aimerais qu’il ne se contente pas des succès qu’il obtient sans trop se forcer. Bref, qu’il ne fasse pas comme sa mère! Mais, le travail demandé n’était toujours pas à la hauteur de mes attentes. Oh, mais pas cette année! Coco est en troisième année, dans une classe multiâge, en troisquat’. Le niveau de travail à faire à la maison augmente, principalement les leçons. Les verbes, les homophones, les opérations mathématiques et la flûte à bec font partie de ses rendez-vous quotidiens. L’enseignante demande que les élèves étudient quatre …

Une banderole pour souligner notre anniversaire

Je ne suis pas mariée. Mais, cet été, nous célébrons notre première année de vie commune, mes enfants, mon amoureux et moi. Douze mois d’apprentissages, de découvertes, de nouveauté. Quatre saisons qui ont passé vite. J’ai appris que tout ne peut pas toujours être facile et aller de soi. Mais quand je vois des sourires complices, que je suis témoin de leurs conspirations amusantes contre moi et que je les observe jouer ensemble tous les trois, ça m’apaise et me réconforte. J’ai découvert que ma rêveuse et mon intello ont des manières bien différentes de réagir aux changements. Et que certains de leurs comportements sont plus difficiles à accepter pour moi. Mon sac à solutions n’est pas toujours aussi profond que je le souhaiterais. Je travaille encore là-dessus. Mais, avant tout, je sais que je fais maintenant partie d’une équipe dont le cocapitaine me challenge positivement. Ensemble, nous cherchons, nous planifions, nous rêvons. Pour chacun de nous, pour notre duo et pour notre quatuor. Je suis fière de ce que nous sommes. Et je souhaite que …

Vos photos sur du bois? Pourquoi pas!

J’ai connu les appareils photos 35 mm. Celles qu’on devait crinquer. J’en ai ramassé de l’argent de poche pour acheter des films (des films!) et les faire développer. Je prenais mon vélo et j’allais au studio de photo proche de la maison : « En double, fini mat. Avec bordures, s’il vous plaît ». Mes enfants ne connaîtront pas ça. Ils demandent depuis toujours à voir tout de suite sur l’écran. L’image n’a même pas le temps de s’enregistrer qu’ils sautent sur l’appareil. Et à presque neuf ans, mon intello exige qu’elles soient effacées, une fois sur deux. Alors, les images qui survivent sur la carte mémoire y restent souvent bien longtemps et elles finissent par être oubliées. L’inspiration. Dans ma cuisine trône fièrement une magnifique image sur tranche de bûche de Les Glaneuses, offerte par une amie (allô, Andréanne!). J’ai donc cherché une méthode pour reproduire l’effet d’impression sur bois, de certaines photos oubliées ou rendues bien en bas sur mon fil Instagram. Et j’ai trouvé une méthode toute simple qui ne demande pas tant de matériel, mais un …

Des projets pour l’automne à faire avec nos petits monstres!

Vous vous rappelez que je vous avais parlé des activités gratuites offertes aux familles au musée des Beaux-Arts? Je vous avais aussi dit qu’on m’avait glissé à l’oreille que l’offre serait bientôt bonifiée… j’ai eu un peu plus de détails 😉 La semaine dernière, Henri et moi (et plusieurs autres familles, on n’était pas tu-seuls, tsé!) avons été invités par les magasins de crafting Michaels à une soirée brico-crafting dans les studios famille du musée. Plaisir et buffet de bonbons étaient au rendez-vous : je crois d’ailleurs qu’Henri a connu son premier VRAI rush de sucre…à deux ans et demi, y’était temps! La nouvelle On nous a informés du partenariat qui a été signé entre Michaels et le Musée. Une très bonne nouvelle qui signifie encore plus d’activités pour les familles. On aime! Place à la créativité! L’atelier, quant à lui, était à thématique automnale avec un magnifique projet de couronne et un plus rigolo d’araignée pour l’halloween. Comme Henri est bien petit, on n’a pas eu le temps de faire le 2e brico, mais il …

Atelier de bricolage au Musée des beaux-arts de Montréal

Si vous cherchez une activité créative, vraiment chouette et gratuite pour vos cocos de deux à cinq ans, je vous propose d’aller au Musée des beaux-arts. Toute ma petite famille et moi sommes allés au Musée la fin de semaine dernière, et nous avons eu un énorme coup de cœur pour l’atelier d’arts plastiques qui est offert aux tout-petits. Pour pouvoir profiter de l’activité, on doit se présenter à 10h dans le Lounge des familles et demander notre laissez-passer. L’animation commence dans la salle juste en dessous à 10h30. S’il ne fait pas beau, vous pouvez dessiner ou observer les poissons dans cette salle, ou encore, visiter l’exposition permanente du Musée, elle aussi gratuite. S’il fait beau comme la journée où nous y étions, aller profiter de l’installation de l’autre côté de la rue Sherbrooke : on a capoté! Henri a aussi beaucoup aimé les statues sur le terrain extérieur du musée : surtout celle de la vache! Donc, l’activité commence à 10h30 : l’animation est bilingue, la salle est hyper inspirante et tout est adapté pour les …