Tous les billets publiés dans: Déco

Des lits superposés à faire rêver

Mes filles ont toujours partagé leur chambre. Quand la bassinette a pris l’bord, les lits superposés ont pris le relais. Projet du week-end: Décore ta vie – bunk beds edition A photo posted by Marianne Prairie (@marianneprairie) on Apr 4, 2015 at 1:10pm PDT   Pour les petits espaces ou les fratries fusionnelles, les lits superposés, c’est un choix qui va de soi pour la chambre des enfants. Mais ça pourrait être aussi parce que c’est plus l’fun de dormir en hauteur, de se hisser sur son matelas où on a l’impression d’être intouchable. Ou encore l’extrême facilité à se créer une cabane de couvertes sur l’étage du bas, pour lire des bandes dessinées à la lampe de poche et raconter des secrets à ses toutous. Besoin d’inspiration? R’gardez ça. LE. RÊVE. Vos enfants dorment-ils dans des lits superposés? Photo à la une: Jen Loves Kev

Le motif de grille

C’est minimaliste, géométrique et si scandinave. C’est le plus récent motif à la mode. Voici la grille. J’ai des relents de la fin des années 80 à chaque fois que je vois ce quadrillé noir et blanc. Faut dire que j’ai eu un couvre-lit dans le même genre, back in the days. Ce classique est donc de retour pour la nouvelle génération. À harmoniser avec un punch de couleur ou deux, ou encore d’autres motifs noir et blanc pour avoir l’air de sortir d’une revue de design finlandais. Liian helppoa (« trop facile » en finnois).   Image à la une: vêtements par Mainio photographiés par Deko 

Des chiffres et des lettres… en ballon!

Les gens capotent avec les décorations pour les fêtes. Le marché de la banderole et des belles p’tites napkins a littéralement explosé au cours des dernières années. Ce boom nous a apporté le ballon de mylar, plus résistants que son cousin en latex et si festif avec son look métallique. Ceux en forme de lettres et de chiffres sont souvent spottés dans les anniversaires préparés par des mamans blogueuses et dans les séances de photographies familiales lifestyle. Pourquoi? Parce que c’est un accessoire simple et polyvalent qui peut s’harmoniser avec tout, mais qui a aussi le potentiel de devenir la vedette du party (après le ou la jubilaire là, on s’entend). Ils peuvent être très grands ou très petits. Se cacher et se cueillir. Flotter dans les airs. Épeler nos mots préférés. Et se recycler en coussins pour bébés fatigués de poser.     Source de l’image à la une: Etsy

La déco en tricotin

Un item de choix à ajouter à l’arsenal des belles affaires pour orner les murs de la chambre de votre p’tit dernier : les décorations en tricotin. Ce lacet de laine tricotée est enfilé sur une structure en fil de fer, puis déposé nonchalamment sur une tablette ou accroché au mur. C’est une jolie alternative à l’omniprésente banderole de fanions, ça rompt l’uniformité d’un tapon de cadres et, en plus, c’est personnalisable! Imaginez tout ce que vous pourriez écrire en tricotin: prénom, mots doux, citation… Je suis tentée de commander un sympathique, mais ferme, « ramassez-vous » pour mettre dans mon hall d’entrée. Plusieurs artisans se font aller le tricotin (j’ai vu que c’était particulièrement big en Europe), mais je vous présente aujourd’hui les créations 100 % québécoises de Juste un petit mot. Et si l’envie vous prend d’essayer de le faire vous-même, il existe mille tutoriels! Demandez à Google. Mille! Crédit photo principale : Geneve Robitaille. Les autres photos proviennent de la boutique Etsy de Juste un petit mot

Décorer la chambre de mes bébés

Mes enfants dormaient dans la même chambre dans notre palace du Vieux-Rosemont : une demi-pièce dans le fond du condo. Et, pour y accéder, il fallait passer entre la laveuse et la sécheuse. Un palace, je vous dis! Quand on a déménagé en banlieue, les gens nous disaient : Bon enfin, vous allez avoir de la place! Vous allez pouvoir leur faire chacun leur chambre… Un peu comme si c’était une nécessité. Ben non. Nous avons deux chambres à l’étage, donc ils doivent toujours séparer la leur. Oui, ils mènent du train, se réveillent parfois l’un l’autre, mais sérieusement, c’est pas SI pire. On pourrait envoyer Henri dormir dans sa future-chambre-de-quand-il-sera-un-grand-garçon dans le sous-sol, mais, moi, ça m’insécuriserait pour l’instant. Me réveiller la nuit et pouvoir les entendre respirer (ronfler dans le cas de Martha), ça vaut bien un peu de tiraillage à l’heure du coucher. La déco de leur chambre. Quand on a emménagé il y a un an et demi, on n’avait pas le temps paaaantoute de penser à la couleur qu’on voulait mettre …

Faire de sa passion son métier

Un jour de 2008, Vanessa Sicotte, enceinte de sa 2e fille, a demandé à sa mère : « Maman? Qu’est-ce que j’aimais faire quand j’étais petite? » La question peut sembler banale, mais il faut savoir qu’à cette époque Vanessa menait une carrière corporative enviable, qu’elle réfléchissait à son avenir professionnel et à ses aspirations maternelles, mais, surtout, qu’elle venait de se rappeler que son père lui avait déjà dit que « L’important dans la vie, c’était de trouver sa passion et, ensuite, de trouver un moyen de gagner sa vie avec. » La réponse de sa maman sera des plus éclairantes : «  Tu découpais des images dans le catalogue IKEA et tu créais des pièces dans un cahier de scrapbooking. » Eh bien, c’est alors ce qu’elle a décidé de faire… en mieux! Damask & Dentelle Elle a donc décidé de se lancer dans le web en ouvrant un blogue déco : Damask & Dentelle (une vraie mine d’or!) Ceci lui permettait de marier passion et métier, de travailler de la maison (habillée en mou #joie), et surtout, d’être la mère qu’elle souhaitait …