Tous les billets publiés dans: Livres pour enfant

De la lecture et des coups de coeur pour la fin de semaine

Qu’est-ce que vous avez de prévu ce week-end? Si jamais vous êtes dans un mood lecture (pour vous et pour les enfants) voici mes suggestions! Roman Il faut que vous lisiez Les Maisons de Fanny Britt! J’ai lu ce roman quasi d’une traite il y a quelques jours et je pense que je vais le relire en fin de semaine. Non, je ne blague pas. C’est ce genre de récit : si parfait, si humain, si vrai, si drôle, si touchant, si toute, qu’on a envie de s’y replonger, juste pour le plaisir. Comme on réécoute un bon film ou un bon disque, quoi. L’histoire en (très) bref, c’est celle de Tessa, courtière immobilière dans la trentaine, mère de trois enfants (trois garçons) qui sera bouleversée en revoyant l’homme dont elle était éperdument amoureuse dans la vingtaine. À travers ça, sa vie de famille, des souvenirs d’enfance, l’achat d’un (estifi de) maillot de bain dans une cabine de Sports Experts et bien des réflexions sur la vie de femme et de mère. Lancez-vous à la …

Le lion et l’oiseau : coup de cœur automnal

Si vous cherchez le livre par excellence pour garnir la biblio de vos enfants ou pour offrir en cadeau, ne cherchez plus! Ce livre de Marianne Dubuc n’est pas « récent » et fait partie des classiques familiaux chez les Archambault-Audet depuis un bon p’tit bout. Mais si j’ai envie de vous en parler aujourd’hui, c’est que l’arbre derrière chez moi m’a inspirée en virant du jaune au orange en une nuit seulement #passionautomne Le lion et l’oiseau C’est tout simple, Le lion et l’oiseau est un des plus beaux albums pour enfants que j’ai lus dans ma vie. C’est un livre qu’Henri et Martha nous redemandent encore et encore et encore… Et que, nous les parents, relisons encore et encore et encore avec plaisir tant il est parfait. Il y a peu de mots, cela laisse place à l’interprétation. Les images sont magnifiques. Et l’histoire. C’est celle des saisons qui passent, de la vie qui continue, des amitiés et des deuils. C’est à faire pleurer de beauté et d’humanité. Et, je vous le donne en mille, le …

Les chouchous du 12 août

Remettons-nous en contexte. Il y a quelques semaines déjà, les auteurs Amélie Dubé et Patrice Cazeault avaient lancé à la population québécoise, pour une deuxième année consécutive, un défi fort intéressant : acheter un livre québécois le 12 août! Selon les chiffres d’Amélie, douze mille personnes, soit près de deux mille participants de plus que lors de la précédente édition, ont répondu à l’invitation en se procurant un livre (ou plusieurs!) bien de chez nous. Devant cet enthousiasme débordant, j’ai été soudainement curieuse de voir ce que les gens avaient déniché en cette journée consacrée à la littérature québécoise. Heureusement pour moi, les instigateurs du projet avaient convié les participants à partager sur la page Facebook de l’événement soit une photographie de leur trouvaille, soit un selfie qui les présente avec leur nouveau bouquin en mains, ou encore une photo d’une personne avec le beau cadeau littéraire qu’on venait de lui offrir. Puisqu’ils ont été ainsi nombreux à publier leurs photos, je me suis amusée à dresser quelques listes qui permettront, pour le simple plaisir de la …

Le 12 août, on achète un livre… québécois!

Acheter un livre québécois, c’est le défi que les auteurs Amélie Dubé et Patrice Cazeault ont lancé à la population québécoise pour une deuxième année consécutive. Un défi qui se veut tout simple et sans artifice, mais d’une efficacité redoutable : le mercredi 12 août, on se rend à l’une des nombreuses boutiques qui ont pignon sur rue dans notre quartier. Ou alors, on se dirige vers notre magasin à grande surface préféré. Mieux encore, on visite notre librairie locale, celle-là même que l’on salue trop peu souvent. Qu’importe l’endroit que l’on choisira, à condition d’en ressortir avec un livre… qui vient de chez nous! Car notre belle province est bourrée de talent : nous sommes entourés d’auteurs brillants, d’illustrateurs doués, d’éditeurs dévoués. Et ce sont eux qui créent notre richesse littéraire. Une idée. Un soir, en 2014, Patrice et Amélie, qui se retrouvent au sein de la même maison d’édition, ont discuté. Longtemps. La même problématique les préoccupait. « On trouvait que le livre québécois n’avait pas suffisamment de visibilité et nous voulions le mettre de l’avant, m’a …

Rendez-vous littéraire dans les parcs lavallois!

Puisque la saison de la baignade et des grillades est officiellement lancée, il devient difficile pour bon nombre d’entre nous de demeurer à l’intérieur. On s’arme alors de crème solaire, de lunettes fumées, et d’un chapeau, on s’équipe de plusieurs récits de tous genres et on file droit au parc avec les enfants et… les mains bien pleines! Si c’est à ce moment précis que l’on souhaite posséder une collection de bouquins ambulante (ne serait-ce que pour avoir à nos côtés, et en tout temps, mille et un livres et autant d’histoires), c’est également à cet instant que l’on fait la merveilleuse découverte de Ma tente à lire, une initiative brillante et inspirante qui repose sur l’idée de sortir la bibliothèque hors de ses murs, du lundi au jeudi, jusqu’au 20 août prochain. C’est l’organisme Lis avec moi, en collaboration avec les bibliothèques de Laval, qui présente Ma tente à lire, une activité de lecture en plein air pour les 0-5 ans. Une heureuse rencontre avec les livres. Cette activité gratuite, qui a vu le jour en 2010, se tient sporadiquement dans 16 parcs …

Grilled cheese : un magazine qui a du mordant

Exit le sandwich au fromage fondu que l’on achète rapidement entre deux réunions imprévues. Celui-là même qui tente de nous convaincre que ses deux tranches de pain blanc sont encore amoureuses de cette timide tranche de fromage à la couleur orangée. Accueillons Grilled cheese, un magazine tout chaud ou presque, qui s’adresse aux enfants de 3 à 8 ans! Débordant d’originalité, il réinvente la recette grâce des ingrédients frais et au goût du jour, en mettant notamment à contribution le travail et le talent d’auteurs et d’illustrateurs d’ici. *** Samedi matin tranquille. Du moins, plus tranquille qu’à l’habitude, car ni mon mari, ni moi (et par conséquent, ni notre fille) ne sommes en mode as-tu-vu-l’heure-je-dois-me-lever-j’ai–tellement-de-choses-à-faire-(dont-boire-un-café-avant-que-je-ne-m’endorme). Samedi matin plus calme donc, gracieuseté du congé férié de milieu de semaine qui nous aura permis de souffler un peu. Comme le soleil d’été a finalement décidé de se pointer le bout du nez, mais on ne sait encore pour combien de temps, j’ai opté pour le déjeuner en plein air. Et du même coup, pour une double séance de lecture, une sous …

Bébé lecture

Quand l’heure de la lecture a sonné

19 heures. Pas une minute de plus. À 19 h 01, ma fille, alias petite madame, me fait vite comprendre que je ne suis pas à l’heure. E-N-C-O-R-E. Alors que ce moment est important et que vraiment, cette fois-ci, maman se doit d’être ponctuelle. Bon, bon. J’exagère. Mais à peine. Après tout, ma fille n’a que treize mois. Elle n’a pas encore cette même connaissance/conceptualisation/définition/conscience du mot temps. Elle ne sait pas ce que la petite aiguille du cadran veut dire, que le clic que l’on entend quand elle se déplace indique qu’une, cinq, ou dix minutes de plus se sont écoulées depuis l’heure sacrée. Chose certaine, c’est qu’elle sait que c’est long! Je la trouve bien chanceuse de ne pas pouvoir encore comprendre la notion de temps. Pour moi, chaque minute est bien placée dans mon agenda. Je sais pratiquement qu’à midi aujourd’hui, je serai assise devant mon ordinateur à manger un restant tiède de la veille. Que je serai aussi en train de répondre aux courriels du matin, de penser à ma pile …