Tous les billets publiés dans: Maternité

Je dois faire quelque chose de pas correct

Comme une rengaine. Je ne sais plus combien de fois j’ai lu/entendu cette phrase sortir de la bouche de mères autour de moi ces derniers temps. Des mères qui, je vous l’assure, sont pourtant hautement compétentes dans l’incessante tâche mentale, physique et émotionnelle que leur réalité parentale leur demande. « C’est clair que je fais quelque chose de pas correct. » « Je dois pas en faire assez. » « Je manque d’expérience. » « Je sais pas quoi faire. » Et pourquoi, ces phrases? Pas parce que leur enfant a été une peste en public, mais parce que quelqu’un, quelque part, leur a dit que leur enfant était un ange, poli, serviable, sociable, solidaire, amical, attentionné, drôle, d’humeur égale ou quelque chose dans ce genre. Et qu’elles en sont tombées de leur chaise. C’est quoi, il gosse personne autour? Toute la journée à la garderie, il fait pas de crise? Il mord pas les plus jeunes à la récréation? Jamais? Vous me mentez pas, un peu? Ah ben, sacrament. Et la rengaine repart. « Mon enfant est odieux, colérique, agressif juste avec moi, …

14 jours avant de savoir

Jeudi PM. J’ouvre mon application qui enregistre le moindre détail de mon cycle menstruel et j’y inscris un petit cœur. On vient de terminer notre « période fertile ». Ce qui m’attend : l’interminable 14 jours avant de savoir si, oui ou non, je suis enceinte. Essayer consciemment de ne pas y penser ne fonctionne pas pour moi, ni de me lancer dans trois mille projets ou d’écouter des séries en boucle sur Netflix (coupable!). Après plus de deux ans de tentatives infructueuses, j’ai enfin réussi à ne plus me demander si j’étais enceinte aux cinq minutes pendant ce désert fatidique. Avec le temps et un peu de discipline, j’ai développé une stratégie qui me permet de traverser cette période avec un calme olympien. Lâcher les forums de discussion S’il y a une chose qui fait angoisser, c’est bien les forums de discussions. Chacune y va de son symptôme et se demande si elle est enceinte. Combien de fois j’ai googlé « mes symptômes + enceinte » dans l’espoir de me retrouver dans un récit? Beaucoup trop souvent. J’ai perdu des heures …

Je suis jalouse, je pense

Je pourrais continuer d’être politiquement correcte et d’appeler ça de l’admiration. Mais j’aurais un peu peur de commencer à me mentir à moi-même. C’est qu’autour de moi, ces temps-ci, des tas d’amies et de connaissances se fabriquent le p’tit 3e, le p’tit dernier, le benjamin. Qu’on me comprenne bien, je les admire, celles qui le font. Mais, je crois que mon sentiment a évolué au-delà du respect. Parce que ça me confronte. Parce que ça me fait réaliser que moi aussi, je voudrais ça, mais que je ne peux pas. Je ne suis pas jalouse de leur 3e bébé, je ne me peux plus d’être heureuse pour elles et pour leur famille respective qui s’agrandit. Mais je suis jalouse de leur force. À un moment, j’ai cru que j’étais jalouse de leur situation, pour ensuite réaliser que ce n’est pas ça du tout. Je l’aime, ma vie. Vraiment beaucoup. Quel privilège, quand même. Non, je ne jalouse pas la situation des autres. Je ne jalouse pas le bonheur ou le matériel. Je n’en suis pas …

photo famille lifestyle

Montée de lait familiale

Avez-vous vu la vidéo du segment « Montée de lait » de l’émission Format familial de cette semaine? Elle met en vedette l’animateur Sébastien Benoit qui dénonce la pression que subissent plusieurs femmes qui décident (ou qui n’ont pas le choix) de ne pas allaiter leur bébé. Et, son regard, son expression, ses paroles m’ont ramenée d’un coup quatre ans en arrière. Avril 2011 Henri avait trois mois. J’étais blessée au dos et j’avais de la difficulté à l’avoir longtemps dans les bras. Ma belle-mère venait souvent m’aider à m’occuper de lui pendant que Jean-Philippe travaillait. Je prenais une douche aux deux-trois jours. Mais je me brossais les dents, c’était le top de mon hygiène corporelle. Je traversais la pire période de ma vie. Trois semaines plus tôt, un médecin m’avait prescrit des antidouleurs très forts. Des médicaments qui m’empêchaient depuis d’allaiter mon bébé. Je ne le savais pas encore, mais j’étais au plus creux d’une dépression post-partum. Breast is best Un soir dont je me souviendrai toujours, Jean-Philippe revient d’une longue journée de tournage, et comme …

J’ai honte de la mère que j’étais

Hé, salut. Avant de rentrer dans le vif du sujet, je pense qu’il serait plus poli que je me présente. Que je m’introduise, comme disent les Anglais. Question que cette nouvelle collaboration commence en douceur. Parce que le doux, c’est pas mal ma philosophie de vie. Le doux, c’est une priorité, un objectif, une quête. J’en distribue du mieux que je peux autour de moi. Tout comme les high-five. Je suis une bonne donneuse de high-five. Veux-tu un high-five? Tiens, prends-en un, c’est gratuit. Je suis très heureuse de débarquer sur Maman a un plan et de faire équipe avec une personne aussi sensible, intelligente et douée sur les réseaux sociaux qu’Odile. J’ESPÈRE QUE VOUS ALLEZ M’AIMER PARCE QUE MOI JE VOUS AIME DÉJÀ. Bloguer sa maternité J’ai longtemps écrit sur mon blogue personnel Ce que j’ai dans le ventre. Au fil des ans, les billets se sont accumulés par centaines, au gré de mes épiphanies, de mes questionnements et de mes pétages de coche. Je suis allée faire un peu de ménage là-dedans récemment. Chaque …