Tous les billets publiés dans: Vêtements pour enfant

Mimi pour mini

Vous connaissez (peut-être) mon amour pour tout ce que fait Mimi Hammer, et plus particulièrement, sa créatrice, Camille. Ses maillots de bain sont ceux qui m’ont réconciliée avec mon corps post-maternité (rien de moins), sa boutique est un des plus beaux espaces dans ma ville bien-aimée (Saint-Lambert-la-silencieuse), et maintenant, sa collection de vêtements « C’est mimi » fait des p’tits! Eh oui, en plus de ses formidables t-shirt pour nous, les adultes, elles offrent depuis peu trois mini-chandails tous plus mignons (et de qualité) les uns que les autres. Henri et Martha les portent sans cesse depuis quelques semaines. Ces chandails sont mignons, dans l’air du temps, font des cadeaux géniaux, leur achat (en ligne ou en boutique) encourage l’économie locale et ils donnent du pep à n’importe quelle tenue enfantine dans le temps de dire « trop-trop mimi »! Que voulez-vous de plus?

Le motif de grille

C’est minimaliste, géométrique et si scandinave. C’est le plus récent motif à la mode. Voici la grille. J’ai des relents de la fin des années 80 à chaque fois que je vois ce quadrillé noir et blanc. Faut dire que j’ai eu un couvre-lit dans le même genre, back in the days. Ce classique est donc de retour pour la nouvelle génération. À harmoniser avec un punch de couleur ou deux, ou encore d’autres motifs noir et blanc pour avoir l’air de sortir d’une revue de design finlandais. Liian helppoa (« trop facile » en finnois).   Image à la une: vêtements par Mainio photographiés par Deko 

Des robes comme dans mes rêves

Avez-vous vu la nouvelle collection que la marque Sonnet James a sortie hier? Je n’ai qu’un mot pour résumer ma pensée : aglaglaglagla. Ben oui. Je capote. Je ne sais pas exactement ce qu’il y a dans l’ADN de cette compagnie, mais ça vient faire résonner quelque chose chez moi qui ne se peut même pas. On s’entend, c’est juste du linge, qu’est-ce qui me bien me chavirer autant? Est-ce que c’est parce que c’est une compagnie de San Francisco qui fait la promotion de l’achat local? Est-ce que c’est à cause de leurs ambassadrices cool et branchées (allô, Naomi Davis, ben non, vous me faites pas rêver, toi pis ton lifestyle)? Est-ce que ce serait parce que les robes sont brandées « pour les mères »? Est-ce que c’est parce qu’ils ont embarqué dans le mouvement #ShopWithAPurpose? Ou juste parce que ce sont des maudites belles robes? Ça se peut aussi. Attention! Si vous n’aviez pas vu leur collection du printemps 2015, tant mieux pour votre portefeuille. Mais, là, pour la nouvelle collection « Holiday » il est …

Une nouvelle collection qui plaira aux mamans poules!

Sur ce coup, je l’avoue, j’ai craqué et fait résonner un p’tit « hiiiiiiii! » strident en voyant cette collection-collaboration entre trois designers québécoises. C’est une idée de Jessica Hartwell, la designer derrière la compagnie de vêtements écolo/éthique/design  P’tit mec, P’tite nana. Ce qu’il faut savoir, c’est que Jessica est la maman d’un petit Louca de presque deux ans et qu’elle est en grande réflexion par rapport à son attitude de « maman poule ». Quoi de mieux que d’extérioriser le tout par la création, s’est-elle dit. (Il faut aussi savoir qu’elle est artiste peintre, ha!) La collection Mamannn poule Elle a donc demandé à deux femmes qu’elle admire de collaborer avec elle sur une collection qui s’appellerait « Mamannn poule ». Quatre chandails par P’tit mec, p’tite nana, un toutou poule par Cyan et un pendentif par Les Girouettes. C’est ce qu’on appelle un concept gagnant!   Pour souligner ce partenariat, les filles ont d’ailleurs organisé un concours sur Facebook où vous pourriez gagner un chandail, le toutou et le pendentif (mais faites vite si vous voulez participer, leur concours …

Une collection éthique, unisexe et design pour nos p’tits? On capote!

Je l’attendais cette collection de vêtements pour enfants, oh, que je l’attendais! Je ne dis pas ça dans le sens de « ça faisait longtemps que j’en entendais parler et enfin je l’ai vue de mes yeux vus ». Non, mais bien dans le sens de « dans mes rêves les plus fous, on avait enfin une offre de vêtements éthiques, design et unisexes faits au Québec ». Eh bien, mon rêve est enfin exaucé et c’est grâce à Jessica Hartwell, une artiste peintre des Laurentides qui, lorsqu’elle est devenue mère, a décidé de faire elle-même des vêtements pour son garçon (surnommé p’tit mec par sa famille), car elle ne trouvait rien en magasin qui correspondait à ce qu’elle cherchait. Ça lui a donné envie de se lancer et, de fil en aiguille, sa compagnie P’tit mec, p’tite nana est née. Jessica a décidé de concevoir et fabriquer toute sa collection au Québec… avec des tissus faits au Québec (ce qui est rarissime) avec des produits écologiques : et tout ça, je trouve ça merveilleux. Mais ce qui est …

GapKids récidive (et c’est cuuuute!)

Vous êtes à la recherche d’un moment d’émotion dans votre journée? Si cette émotion est le hiiiiiiiii-c’est-si-joliiiiii, vous êtes au bon endroit 🙂 GapKids s’est associé avec les marques américaines Kate Spade New York et Jack Spade pour créer une collection capsule qui sera en vente pour quelques jours seulement à partir du 30 octobre  sur le site web de Gap et à sa succursale du Centre Eaton à Montréal (un peu moche que ce soit le seul endroit au Québec, mais bon, ne gâchons pas notre plaisiiiir). J’avais beaucoup aimé la collection aux couleurs de l’ourson Paddington, mais, cette fois-ci, GapKids vient encore plus me toucher. C’est que j’adore Kate Spade New York et son univers coloré, ludique, branché, féminin, design, etc. Alors, de voir, par exemple, les petites boucles emblématiques de la marque sur des vêtements pour minis, ça fait fondre mon cœur. Je me tais, voici quelques items de la collection (aka  l’overload de cuteness du jour) : Y’a deux enfants qui le savent pas encore, mais qui vont être habillés de même …

Sous le charme – Alice et Simone

Il y a quelque temps, j’ai découvert avec beaucoup de plaisir une magnifique petite entreprise québécoise, Alice et Simone, menée de main de maître par une maman hyper sympa : Isabelle Deslauriers. La petite histoire L’histoire d’Alice et Simone commence de la plus jolie manière : lors d’un échange de cadeaux « faits main » entre amis! Isabelle, designer, décide pour l’occasion de concevoir une petite jupe réversible. Les amis tombent en amour avec sa création, on lui en commande d’autres, le mot se passe… et Isabelle réalise qu’elle a un bon concept sous la main! Quand, l’affaire est devenue sérieuse, le nom de la compagnie s’est imposé de lui-même : le nom de ses deux filles qui sont aussi différentes que ces jupes à deux côtés peuvent l’être : une sage et une coquine (on taira le nom de la coquine!) Après, un 3e bébé s’est ajouté à la famille, et, bien que le nom de Charles n’ait pas été ajouté à celui de ses soeurs au nom de la compagnie, sa présence se fait bien sentir dans les …

Pousser des oh!, des ah! et des iiiiiiiii devant la collection Paddington de babyGap

Vous en voulez des émotions fortes? Eh bien, regardez cette image : Puis celle-ci : Et encore celle-ci : Qu’est-ce que c’est, cette merveille? C’est la collection inspirée de Paddington, l’emblématique ourson anglais mangeur de marmelade, qui sera disponible chez babyGap dès le 27 janvier. Oui, c’est un ti-peu cher (entre 25 $ et 45 $ le morceau), mais pour offrir un cadeau ou juste ajouter un morceau « spécial » dans la garde-robe de bébé, c’est parfait! Perso, je vais me garocher pour acheter le poncho bleu pour Martha ET les bottes jaunes. On dit que c’est des bottes pour garçons, mais oh! que je vais pas me gêner! Sur une note un peu plus rationnelle (y’était temps, vous direz) : quel marketing incroyable! On vient jouer sur la nostalgie des parents, en offrant de superbes petits vêtements qui NOUS font retomber en enfance : bravo! Bon, je vous laisse, je vais aller manger un sandwich à la marmelade 😉