Tous les billets avec le tag: Mère

Deux cartes pas pire parfaites pour la fête des Mères

« Méchante bonne mère ». C’est le nom de notre nouvelle collection de cartes de souhaits pour la fête des Mères que nous lançons AUJOURD’HUI! Là, là! Nous avions très hâte de vous présenter nos deux nouvelles cartes destinées à toutes les sortes de mères, celles qui le sont depuis peu comme celles qui le sont depuis longtemps. Cette collection, c’était le prétexte parfait pour donner une nouvelle incarnation à un message qu’on trouve important, Odile et moi : dire aux mères qu’elles font une bonne job, qu’elles en font assez, qu’elles sont de « méchantes bonnes mères », quoi! Cette fois-ci, nous nous sommes associées à quelqu’un que nous aimons beaucoup pour transformer nos idées en images : Sandra Dumais, la très drôle et talentueuse illustratrice derrière Moon and Sparrow. Elle est la meilleure pour dessiner des familles dans tout ce qu’elles ont d’attachant et de merveilleusement weird. Rendez-vous dans notre boutique Etsy pour vous les procurer à temps pour le dimanche 8 mai. Elles sont aussi disponibles dès aujourd’hui dans plusieurs boutiques de la province : Buk & Nola (Montréal), Le Petit Cocon …

Je dois faire quelque chose de pas correct

Comme une rengaine. Je ne sais plus combien de fois j’ai lu/entendu cette phrase sortir de la bouche de mères autour de moi ces derniers temps. Des mères qui, je vous l’assure, sont pourtant hautement compétentes dans l’incessante tâche mentale, physique et émotionnelle que leur réalité parentale leur demande. « C’est clair que je fais quelque chose de pas correct. » « Je dois pas en faire assez. » « Je manque d’expérience. » « Je sais pas quoi faire. » Et pourquoi, ces phrases? Pas parce que leur enfant a été une peste en public, mais parce que quelqu’un, quelque part, leur a dit que leur enfant était un ange, poli, serviable, sociable, solidaire, amical, attentionné, drôle, d’humeur égale ou quelque chose dans ce genre. Et qu’elles en sont tombées de leur chaise. C’est quoi, il gosse personne autour? Toute la journée à la garderie, il fait pas de crise? Il mord pas les plus jeunes à la récréation? Jamais? Vous me mentez pas, un peu? Ah ben, sacrament. Et la rengaine repart. « Mon enfant est odieux, colérique, agressif juste avec moi, …

J’ai honte de la mère que j’étais

Hé, salut. Avant de rentrer dans le vif du sujet, je pense qu’il serait plus poli que je me présente. Que je m’introduise, comme disent les Anglais. Question que cette nouvelle collaboration commence en douceur. Parce que le doux, c’est pas mal ma philosophie de vie. Le doux, c’est une priorité, un objectif, une quête. J’en distribue du mieux que je peux autour de moi. Tout comme les high-five. Je suis une bonne donneuse de high-five. Veux-tu un high-five? Tiens, prends-en un, c’est gratuit. Je suis très heureuse de débarquer sur Maman a un plan et de faire équipe avec une personne aussi sensible, intelligente et douée sur les réseaux sociaux qu’Odile. J’ESPÈRE QUE VOUS ALLEZ M’AIMER PARCE QUE MOI JE VOUS AIME DÉJÀ. Bloguer sa maternité J’ai longtemps écrit sur mon blogue personnel Ce que j’ai dans le ventre. Au fil des ans, les billets se sont accumulés par centaines, au gré de mes épiphanies, de mes questionnements et de mes pétages de coche. Je suis allée faire un peu de ménage là-dedans récemment. Chaque …

Quand les tupperwares prennent trop de place

Un matin je me suis levée avec un urgent besoin de me brasser la cage. Parce que j’avais l’impression de tourner en rond, parce que je manquais de défis, parce que j’accumulais les frustrations et les insatisfactions et que je venais d’avoir 40 ans. On s’entend, je suis privilégiée. Je n’ai aucun « vrai » problème. On parle ici des remises en question d’une maman qui se sort de la petite enfance et qui, parce que sa fille est moins dans ses jupons, retrouve le temps de penser à son avenir et à ses ambitions. On parle de petites niaiseries qui minent le quotidien d’une éternelle insatisfaite. Je suis comme ça moi. Insatisfaite de moi, de ce que j’ai dit, de ce que je n’ai pas dit, du souper que je viens de faire (c’était meilleur la dernière fois). Mélangez ça à une éternelle optimiste (dans le sens de la vie pourrait être encore mieux, il n’en tient qu’à moi, je suis capable). On obtient une fâcheuse tendance à se taper sur la tête. L’urgent besoin de quelque chose. …

Jasons prénoms!

Pour le fun, là. Comment avez-vous choisi le prénom de votre bébé? Ceux qui me lisent depuis un bout le savent, j’ai comme une passion pour ce sujet, ha! Ça fait deux ans que j’écris un billet sur le blogue à la seconde où je prends connaissance de la nouvelle liste des prénoms les plus populaires du Québec publiée sur le site de la RRQ. J’aime aussi tous ces petits livres de pharmacie dans lesquels on trouve des suggestions de prénoms ET LEUR SIGNIFICATION! Je sais pas le nombre de fois où Jean-Philippe et moi sommes allés en lire des petits bouts à la caisse de la pharmacie qu’il y avait pas loin de chez nous quand j’étais enceinte d’Henri. Mais si nous voulons faire une recherche plus « approfondie » (et sans avoir peur de se faire faire des gros yeux par la caissière), il y a certains sites plus connus comme celui de Maman pour la vie qui offre une pas pire base de données. La liste de prénoms de filles et de garçons peut …

Adjectif maman

Maman? Maaaman? … Maman!! N’oubliez pas le chandail d’Henri! Je me suis retournée, l’incrédulité dans l’oeil. Je n’arrivais pas à décoder le message lancé. On semblait s’adresser à moi, mais je ne comprenais pas qu’une autre femme adulte m’interpelle de la sorte à la sortie de la garderie. En général, quand on ne connait pas le nom de quelqu’un, on l’appelle « madame » ou « monsieur », non? J’ai fini par lui répondre. Oh! Oui! Merci, là… Une fois de retour à la maison, je me suis demandé pourquoi ça m’avait fait aussi bizarre. Et c’est là que ça m’a frappée. Ce banal moment de ma journée était en fait symptomatique d’un malaise que j’ai souvent ressenti depuis que je suis devenue mère il y a quatre ans. Ce malaise, il se pointe chaque fois que je sens que, pour certains, je ne suis maintenant « qu’une » mère. Pour eux, mon rôle auprès de mes enfants semble être devenu mon statut social ou même pire… mon nom. Maman par ci, maman par là Quel phénomène de société infantilisant tout …

Lecture et résolution

En tant qu’ancienne prof de littérature/français ET amoureuse de l’objet-livre, laissez-moi vous dire que des bouquins, j’en ai achetés dans ma vie. Mais depuis que je suis mère, cette compulsivité littéraire s’est tournée vers les livres pour enfants. Donc, même si j’ha-yis le concept, j’avais pris une résolution pour 2014 : me remettre à lire des livres « de grandes personnes ». J’y suis un peu arrivée : j’ai lu cinq livres depuis le début de l’année et ça m’a fait un bien fou, fou, fou. D’ailleurs, il y en a trois que j’ai terminés en me disant « WOW, ça vient d’un peu changer ma vie, pis j’ai vraiment envie d’en parler sur mon blogue. » Mais. J’ai jamais eu le temps. Donc, les voici les trois ensemble dans un seul et même billet, yé ! Les tranchées – Fanny Britt Un livre sur la maternité qui aborde, entre autres choses, l’ambigüité chez la mère. Par exemple, sommes-nous vraiment un type de mère  (« sainte mère », « mère indigne ») ou ne serions-nous pas plutôt plusieurs sortes à la fois… J’ai trouvé la réflexion …

Tout ça pour un bout de spandex

Après avoir eu mon fils, mon corps n’est jamais redevenu comme avant. Avant, j’avais pas de hanches, pas de seins, pas de fesses, alouette. Après Henri, j’avais toute ça… et, ceci expliquant cela, y’a un 10 livres de mon « poids de grossesse » que je n’ai pas perdu. Malgré ça, quand Henri a eu 15 mois et qu’on se préparait pour une semaine de repos au Mexique, je me suis achetée un bikini, pis je me trouvais ben « correcte » dedans. J’apprenais à vivre avec des formes, pis j’assumais, je pense. En tout cas, j’essayais. Ensuite, je suis devenue enceinte de Martha. J’ai pris du poids rapidement. J’en ai reperdu après avoir accouché, mais ç’a été long. J’ai fait beaucoup de vergetures. Y a aussi la cicatrice de la césarienne. Juste y penser, je me sens faiblir. La regarder, ça me donne un haut le coeur. Au final, un autre 10 livres qui part pas. Et comme il est additionné à « l’autre » 10 livres… J’ai aujourd’hui 30 ans et 20 livres de plus que lorsque j’ai appris …