Tous les billets avec le tag: Vacances

Des vacances avec les chèvres de la Chaudière-Appalaches!

Je suis en mode « j’ai le goût d’être en vacances » tout de suite et maintenant. Vous? Mais surtout, je suis en mode « mais je veux donc ben faire ça, moi, de l’agrotourisme »! Notre photographe de feu, Caroline Dostie, a été invitée à visiter un petit bout de la magnifique région de la Chaudière-Appalaches, en séjournant à la ferme Cassis et Mélisse. Pour la fête des Mères. En plus. Wow. Jetez un coup d’oeil à ses photos et inspirez-vous pour vos prochaines vacances en famille… en tout cas, c’est ça que j’ai faite! Sur la route : Drummondville       Vous avez déjà fait de l’agrotourisme en famille? C’est quoi vos meilleurs spot? On veut savoir!

Vers le Nord #MAPsurlaroute

Envie de vous évader et de prendre la route vers le Nord, en famille? Voici nos suggestions de Montréal à Sainte-Lucie-des-Laurentides, telles que ramenées en images par Caroline Dostie de nos coeurs. Suivez le guide! Au départ : Montréal Sur la route : Val-David     À destination : Sainte-Lucie-des-Laurentides Le retour : Saint-Sauveur Verdict de nos voyageuses : parfait! Et vous, avez-vous des reco #familyfriendly à partager sur la route des Laurentides? On vous écoute!

La cabane aux doudous

Je guette par la fenêtre depuis des jours. J’attends le sourd et paisible silence de neige qui viendra se coucher sur notre maison. J’ai besoin que décembre nous enveloppe. Que s’apaise le bruit de la course folle et qu’enfin on se referme une petite bulle d’entre nous. Les doigts trempés dans le lait chaud. Des heures, des heures, des heures à ne penser à rien, à suivre leur course dans la neige ou leurs superhéros sur l’écran de la télévision. Des jours à manger trop de crêpes et à finir les bonhommes en pain d’épices pour déjeuner. On bâtira des forteresses de tissus. Des empires de doux qui s’empile et nous ensevelit de tout son mou. On ne sortira de nos pyjamas que s’il manque de lait dans le frigo. Je nous vois voguer sur un microscopique voilier, dans les vagues chaudes d’une tasse de chaï sucré. Entre mes mains, la tasse. Entre la forteresse de mes doigts, ma petite famille. J’ai appris depuis qu’ils sont là à attendre précisément cela : les jours de flottement …

C’est quand, les vacances?

À la fin de l’été dernier, j’avais lu dans un article de La Presse que le meilleur moyen de ne pas désespérer à la fin des vacances, c’est de prévoir tout de suite nos prochaines vacances. Comme si ça nous donnait un but. Pas dans le sens que c’est ce qu’il faut pour « survivre » au travail (surtout que je n’oserais jamais me mettre dans cette catégorie, mon travail, je l’ai choisi et je l’aime!), mais plus dans le sens d’avoir un projet, un espoir qui nous amène un petit plus positif. Laissez-moi vous dire que je m’y suis mis rien qu’assez vite à la planification de cette bouffée d’air frais. Même pas parce que je sentais que j’avais besoin d’un break, non. Parce que le temps à quatre me manque. Déjà. Il est très rare que nous soyons les quatre ensemble chez nous. Mon mari travaille plusieurs soirs par semaines et presque tous les week-end. Donc, quand je regarde nos photos de vacances, ce ne sont même pas les paysages qui me manquent… c’est nous. …

Le Maine, prise 4 : nos incontournables

J’arrive pas à y croire. J’ai réussi à passer au travers de mon été sans fin, celui que je n’attendais jamais aussi chargé pour mon chum et moi. On ne veut pas se plaindre le ventre plein, c’est vraiment un beau problème que d’avoir trop de boulot quand on est pigiste. Mais. C’était plus que temps que je décroche, que j’aille recharger mes batteries, pis que je vive d’autres choses. Vraiment. Des vacances en famille. Nous sommes d’abord partis tous les quatre pour une semaine dans le Maine. Ceux qui me lisent depuis un petit bout sont très au courant : j’ai le Maine tatoué sur le cœur. Nous y allons chaque été depuis qu’Henri est né et nous logeons toujours à Wells. Je trouve Wells parfaitement placé géographiquement et c’est moins cher qu’à Ogunquit #yeah Le Maine Diner. À notre arrivée, nous sommes allés manger au Maine Diner, un classique. Cette fois-ci, j’ai essayé la soupe aux fruits de mer en entrée. Erreur. J’aurais dû la prendre en version repas! La meilleure que j’ai …

Des vacances de rêve… au Témiscamingue?

Ça fait huit ans que je suis en couple avec un Témiscamien. Huit ans que nous visitons sa région natale adorée au moins deux fois par année. Bon, je sais que pour plusieurs d’entre vous, ce n’est peut-être pas la destination vacances de rêve et vous vous dîtes que nous y allons seulement pour visiter la famille… et jusqu’à la semaine dernière j’aurais été plus que d’accord avec vous! Mais, justement, depuis que j’y suis allée en été (allez savoir pourquoi, nous n’y étions jamais allés pendant la saison estivale), je suis littéralement tomber en amour avec l’Abitibi-Témiscamingue!   Les incontournables. Le Refuge Pageau On y retrouve des animaux du Québec dans leur habitat « naturel ». Ce sont des animaux malades ou blessés qui sont soignés dans le but d’être retournés en liberté. Les animaux sont tout près de nous et ils sont nombreux. La visite guidée est incluse dans le prix et ça vaut vraiment la peine. On prévoit un bon 2 heures de marche sur un sentier de bois en forêt. La Cité de …

Un jour, j’aurai le temps

Je ne sais pas trop pourquoi, mais comme c’est l’été, je me suis angoissée à me dire : Mais là, il faut que je me repose!! Comment ça se fait que je suis « en vacances » pis que je suis quand même fatiguée, hein, HEIN? Ce qui a bien sûr eu comme effet de me stresser… encore plus 😉 Prendre du temps La mère fatiguée et dépassée que je suis a été invitée à participer à une séance de yoga très intime pour souligner le lancement du tout nouvel album de Jorane, Mélopée. La généreuse musicienne nous a joué son album (magnifique, j’en avais des frissons) pendant qu’Annie Langlois, la co-fondatrice de Mon yoga virtuel.com, nous guidait tout doucement. À la fin du lancement, je suis allée remercier Jorane pour ce moment qu’elle venait de nous faire vivre, et devinez de quoi on a fini par parler? Bah oui, de notre vie de mère, du temps qui nous manquait : que ce soit pour nous, pour créer, pour boire un thé tranquille, etc. Et, sans même le savoir, …